Le 3 mars, Luc Presson, inspecteur général de la police nationale et directeur du Service de la Protection (SDLP) a reçu Stéphane Boutelière et Alain Gagnepain, président et vice-président de notre institution pour leur remettre la somme de 500 euros.


En effet, lors d'une mission temporaire, une personnalité étrangère a donné cette somme aux effectifs qui avaient assuré sa protection. Le SDLP n'acceptant aucun don, les fonctionnaires de police ont décidé de la remettre à Orphéopolis.

Un grand merci pour ce geste solidaire.